Le club

Politique Autrement est un club de réflexion, de formation et de débat qui, par la tenue de conférences et de séminaires, cherche à faire le lien entre les intellectuels qui ont le souci de comprendre le monde et ceux qui se trouvent en situation d’action et de responsabilité. Il ne travaille pour aucun parti ni aucun groupe politique.

Présidé par Jean-Pierre Le Goff, il rassemble des personnes venues d’horizons différents. Sa réflexion est ouverte à tous ceux qui ressentent le besoin de réfléchir sur le sens de leur action et leur rôle dans la cité.

Développer une réflexion rigoureuse et libre

  • La citoyenneté est pour nous inséparable de la culture et de la formation personnelle. Sans éducation et formation, l’appel à la libre expression et à la créativité est démagogique. L’égale dignité des personnes et l’égalité citoyenne ne signifient pas l’égalité de tous dans le domaine des connaissances et des compétences ; toute formation véritable met en jeu un principe d’autorité et une vertu d’humilité dans l’abord des auteurs et des œuvres. Mieux connaître et partager le patrimoine culturel, contribuer à l’intelligence du monde contemporain, développer l’autonomie de jugement…, ces exigences nous paraissent plus que jamais d’actualité.
  • Contre l’expression débridée de la subjectivité et la dénonciation victimaire, nous entendons faire prévaloir la rigueur intellectuelle et une éthique de la discussion basée sur le respect des personnes et le développement des arguments en dehors de toute invective et du sectarisme. Le débat et la confrontation doivent pouvoir se faire librement dans le respect de la position des uns et des autres. La défense des critères de rigueur, de clarté et de probité intellectuelle est partie intégrante du combat démocratique.
  • Il nous importe que tout participant à une réunion de Politique Autrement puisse se sentir libre de poser les questions qui lui tiennent à cœur, sans craindre de se voir cataloguer dans un mauvais camp. Les questions les plus conflictuelles doivent pouvoir faire l’objet d’une analyse et d’un débat rationnel. Il ne s’agit pas de dénier les divergences et les contradictions, mais de faire en sorte que celles-ci puissent s’exprimer le plus clairement possible en refusant les procès d’intention et la diabolisation de l’autre, tout comme le jargon et la pédanterie savante. En d’autres termes, il s’agit de favoriser et de mettre en œuvre un climat intellectuel de confiance et de liberté intellectuelle où l’argumentaire et l’explicitation des idées et des convictions sensées dominent sur les palabres interminables, le désir de reconnaissance, le paraître ou l’invective. Ces exigences ne vont pas de soi. Nous ne sommes pas maîtres de la parole des intervenants et nous n’entendons pas réprimer la passion des idées. Il existe toujours un écart entre la pratique, mais cette éthique de la discussion demeure pour nous un idéal régulateur.

Quelles prises de position ?

  • Politique Autrement n’est ni un club d’universitaires ou d’intellectuels débattant entre eux, ni un club lié aux partis politiques, un « Think tank » chargé d’alimenter les

    politiques en manque d’idées pour reconstruire la gauche ou la droite. Il n’entend pas se substituer aux partis politiques qui ont leurs exigences et leurs contraintes propres, ni aux associations qui agissent dans des domaines particuliers. Libre à chacun des participants de Politique Autrement de s’engager comme il l’entend, étant entendu que nos principes excluent le racisme ou la xénophobie d’où qu’ils viennent, l’extrémisme de droite comme de gauche, toute politique ne respectant pas l’autonomie de la société et des individus.

  • Le choix des thèmes des conférences, des séminaires et des intervenants, les publications de Politique Autrement témoignent de son engagement contre les dérives internes à la démocratie qui nous paraissent inquiétantes. il nous importe de défendre et de faire valoir les acquis démocratiques et républicains contre les fondamentalismes et les pressions communautaristes, de mener une réflexion en dehors des nouveaux conformismes et de toute forme de « politiquement correct », de la fuite en avant moderniste comme des idéologies rétrogrades.
  • Les adhérents de Politique Autrement viennent d’horizons divers et leur sensibilité politique se situe dans la mouvance de la gauche, de la droite ou du centre…, sans que pour autant cette diversité constitue un obstacle à notre réflexion et à nos activités qui ne se situent pas sur un plan directement politique, mais entendent éclairer les enjeux anthropologiques et culturels des évolutions de la société et des choix politiques. Et si nous pouvons être amenés à donner notre point de vue sur les grands événements, c’est en essayant à chaque fois d’en éclairer les enjeux culturels et sociétaux qui concernent tout autant la gauche que la droite. Avec nos moyens et nos activités, nous entendons contribuer à la reconstruction d’un ethos démocratique, d’un tissu sociétal et éducatif profondément bouleversé depuis un demi-siècle.

Quels principes de fonctionnement ?

Politique Autrement est une association libre, basée sur l’adhésion volontaire et individuelle. Il ne travaille pour aucun parti ni aucun groupe politique, mais il n’entend pas pour autant être ouvert à tous les courants d’idées, ni satisfaire indifféremment tous les choix. Nul ne nous oblige et nul ne nous retient. Si de profondes divergences apparaissent entre nous, nous devons avoir le courage et l’honnêteté de nous séparer.

Le club Politique Autrement est une association régie par la loi de 1901. Chaque année, une assemblée générale des adhérents discute des orientations, des thèmes de réflexion et des réunions ; il élit un conseil d’administration qui désigne en son sein un bureau chargé de l’organisation et de la gestion du club.

Les règles élémentaires de confiance et de civilité entre nous supposent que les propos de l’intervenant lors des conférences et des séminaires ne peuvent être enregistrés et reproduits publiquement sans notre autorisation explicite et celle de l’invité.