Les conférences

Le club Politique Autrement organise des conférences sur des thèmes politiques, économiques et sociaux visant à mieux cerner leurs enjeux.


Les conférences de Politique Autrement visent à fournir les connaissances nécessaires sur un sujet et favorisent la confrontation argumentée, pour que chacun puisse, en toute liberté, se forger son propre point de vue.
Ces réunions ne sont pas « publiques » au sens large du terme. Elles se tiennent sur invitation. Vous devez, pour cela, nous adresser par mail vos nom, profession et adresse postale.
En aucun cas les propos tenus par l’intervenant ne pourront être reproduits publiquement sans notre autorisation explicite et celle de l’invité.

La plupart des conférences ont donné lieu à publication sous la forme de cahiers de Politique Autrement. Pour en voir la liste cliquer ici
La conférence d’Edgar Pisani "Parcours, ruptures et continuités" et celle de Jan Vladislav "La résistance intellectuelle tchécoslovaque 1948 - 1989" sont en ligne.
Conférence d’Edgard Pisani
Conférence de Jan Vladislav

Contact : club@politique-autrement.org


Prochaines conférences

Samedi 26 janvier 14h 30 Conférence-débat :
Nation, peuple et populisme : de quoi parle-t-on ?

- Patriotisme et nationalisme : quel sens donner à cette distinction ? Sommes-nous dans une situation comparable à celle des années 1930 ?
- Comment comprendre la révolte qui se développe dans les démocraties occidentales ? Un « trumpisme » à la française est-il possible ?
- Question nationale et question sociale : quelle spécificité française ?
Avec Gil Delannoi, directeur de recherche (CEVIPOF) et professeur à Sciences-Po, auteur, entre autres, de Sociologie de la nation (Armand Colin), dernier ouvrage paru : La nation contre le nationalisme ou la résistance des nations (PUF) ;
Laure Mandeville, grand reporter au Figaro, auteur de nombreux articles sur l’Amérique de Trump, la Russie et les rebellions qui se développent en Europe, derniers ouvrages parus ; La reconquête russe (Grasset) Qui est vraiment Donald Trump ? (Éditions des Equateurs) ;
Stéphane Rozès, président de la société de conseil CAP, enseignant à Sciences-po et HEC, auteur de « L’imaginaire français et les autres », à l’épreuve de la mondialisation (Commentaire printemps 2017), « Emmanuel Macron, Aladin de l’imaginaire français » (entretien dans la revue Le Débat septembre-octobre 2017.)
Conférence-débat animée par Jean-Pierre Le Goff
Pour s’inscrire cliquer ici

Samedi 16 février 14h 30 Conférence-débat :
La laïcité à la française face aux défis du présent

- Comment comprendre la singularité du modèle français ? Quelles remises en cause ?
- La laïcité est-elle en danger face à l’influence du multiculturalisme anglo-saxon et de l’islamisme ?
- Quelle place pour les religions dans une société démocratique ?
Avec Laurent Bouvet, professeur de science-politique à l’université de Saint-Quentin en Yvelines auteur de La nouvelle question laïque : Choisir la voie républicaine (Flammarion, parution janvier 2019 ;
Philippe Raynaud, professeur de science-politique à l’université Paris II, auteur de La laïcité histoire d’une singularité française (Gallimard, parution février 2019) ;
Dominique Schnapper, directrice d’étude à l’EHESS, membre honoraire du Conseil constitutionnel, présidente du Conseil des sages de la laïcité mis en place par le ministère de l’Éducation nationale, vient de publier La citoyenneté à l’épreuve. La démocratie et les juifs (Gallimard).
Conférence-débat animée par Julien Winock.
Pour s’inscrire cliquer ici

Samedi 23 mars 14h 30 Conférence-débat :
Armée/société : le rendez-vous manqué ?
- Fascination et méconnaissance -

Depuis une vingtaine d’années, l’image de l’armée s’est considérablement modifiée dans l’opinion. Aujourd’hui, la chose militaire fascine. Et pourtant, elle est méconnue.
Dans une société désorientée et fracturée, l’armée peut apparaître à nombre de Français comme un pôle de référence stable et unifié avec ses traditions, ses valeurs, ses rites et ses chefs. Cette fascination s’accompagne néanmoins d’une profonde méconnaissance du quotidien du militaire, des transformations profondes survenues depuis quelques décennies et des problèmes parfois dramatiques que ces transformations ont produites. La représentation caricaturale, courtelinesque, du militaire reste vivace.
- Quel rôle jouent l’histoire et la mémoire des conflits passés dans la façon dont l’armée est perçue dans la société ?
- Quels sont les événements historiques qui ont amené l’armée à changer ? Quel est le contenu de cette transformation ?
- Ne subsiste-t-il pas au sein d’une partie de l’opinion et de la classe politique la crainte d’une intervention de l’armée dans le champ politique ?
- Dans une société démocratique marquée par le recul de la mort, les idées de paix et de bonheur individuel, comment l’armée peut-elle mieux s’intégrer dans la société ?
Avec Bénédicte Chéron, historienne, spécialiste des questions de défense, chercheur-partenaire au SIRICE (Sorbonne Université), auteur de L’image des militaires français à la télévision, 2001-2011 (IRSEM), Pierre Schoendoerffer (CNRS Éditions), vient de publier Le soldat méconnu : les Français et leurs armées : état des lieux (Armand Colin, 2018) ;
Isabelle Lasserre, reporter de guerre pendant quinze ans, elle a couvert tous les conflits majeurs (Croatie, Bosnie, Kosovo, Tchétchénie, Afghanistan…), responsable au service étranger du Figaro auteur avec Thierry Oberlé de Notre guerre secrète au Mali. Les nouvelles menaces contre la France (Fayard), L’impuissance française. Une diplomatie qui a fait son temps (Flammarion) et Le réveil des armées (Lattès, parution janvier 2019) ;
Hervé Pierre, colonel, membre du comité de rédaction de la revue Inflexions.
Conférence-débat animée par André Thiéblemont, colonel (er), membre du Comité de rédaction de la revue Inflexions, ethnologue du milieu militaire, auteur notamment de Cultures et logiques militaires, (PUF).
Pour s’inscrire cliquer ici

Samedi 6 avril14h 30 rencontr avec Pascal Bruckner, dans le cadre du séminaire de Politique Autrement : À quoi servent les intellectuels ?
Pour plus d’information sur la problématique de ce séminaire cliquer ici
Nous vous invitons à nous faire parvenir avant la séance les questions que vous voudriez voir poser.
Pour s’inscrire cliquer ici


Dernières conférences :


Jeudi 29 novembre avec Gilles Kepel, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain, professeur à l’Université Paris Sciences et Lettres, titulaire de la Chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’Ecole normale supérieure et membre de l’Institut universitaire de France. Vient de publier Sortir du Chaos (Gallimard).

- Comment comprendre ce qui s’est passé ?
- Pourquoi l’Occident a-t-il fait preuve de cécité ?
- Quelles mutations politiques, sociales et culturelles en oeuvre au Moyen Orient ?


Samedi 17 novembre rencontre avec Régis Debray, dans le cadre du séminaire de Politique Autrement : À quoi servent les intellectuels ?

Pour plus d’information sur la problématique de ce séminaire cliquer ici


Mercredi 7 novembre avec Dominique Schnapper, membre honoraire du Conseil constitutionnel, vient de publier : La citoyenneté à ‘épreuve. La démocratie et les juifs (Gallimard)

- Comment les juifs ont-ils concilié appartenance traditionnelle, patriotisme et intégration à la République ?
- En quoi leur histoire est-elle révélatrice des tensions et des contradictions au sein des démocraties modernes entre visée universaliste et attachement à un héritage ?
- Quelles sont les limites et les faiblesses de la promesse républicaine ?
Discutant Julien Winock.


Samedi 6 octobre rencontre avec Alain Finkielkraut, dans le cadre du séminaire de Politique Autrement : À quoi servent les intellectuels ?

Pour plus d’information sur la problématique de ce séminaire cliquer ici


Samedi 24 mars 2018 : "Cinquante ans après, peut-on encore comprendre mai 68 ? Par-delà l’apologie et la critique : quelle signification sociale-historique ?"

avec Jean-Pierre Le Goff, président du club Politique Autrement, vient de publier La France d’hier. Récit d’un monde adolescent. Des années 1950 à Mai 68 (édit. Stock).


Mercredi 14 mars 2018 : "République, nation, laïcité : évolutions et fragilité de la démocratie en France"
avec Dominique Schnapper, directrice d’étude à l’EHESS, membre honoraire du Conseil constitutionnel, vient de publier De la démocratie en France. République, nation, laïcité (édit. Odile Jacob).
Discutante : Céline Pina, ancienne adjointe au maire de Jouy-le-Moutier, ancienne conseillère régionale Ile-de-France, auteur de Silence coupable, (édit. Kéro, 2016).


Samedi 17 février 2018 : troisième séance du séminaire "LA FRANCE ENTRE AMNÉSIE ET RÉSILIENCE QUEL HÉRITAGE, QUELLE TRANSMISSION ?"
Philippe Raynaud : Que sont devenues les Lumières ?

Politologue, Philippe Raynaud a consacré plusieurs ouvrages au XVIIIe siècle et à son héritage, ainsi Trois révolutions de la liberté : Angleterre, Etats-Unis, France (PUF, 2009) et La Politesse des Lumières (Gallimard, 2013). Quelle est l’empreinte laissé par cet héritage dans la pensée d’aujourd’hui, voire dans les mœurs. Quels problèmes rencontrent ceux qui désirent transmettre cet héritage ? Quels obstacles doivent-ils franchir ?


Samedi 13 janvier 2018 : deuxième séance du séminaire "LA FRANCE ENTRE AMNÉSIE ET RÉSILIENCE QUEL HÉRITAGE, QUELLE TRANSMISSION ?"
Alain Besançon : L’héritage du christianisme en France aujourd’hui

Qu’est-ce que le christianisme ? Si l’on demande aux gens ce que c’est, on aura des réponses extraordinairement variées, vagues ou pas de réponse du tout, que la personne interrogée soit chrétienne ou pas. Comment présenter objectivement ce qui se passe ? Si beaucoup de gens guettent avec joie l’extinction de la religion catholique, on observe également une persistance de la vie spirituelle. En même temps, il y aura en France dans 10 ou 20 ans plus de Musulmans que de Chrétiens. Comment envisager la cohabitation ?
Toutes sortes de questions brûlantes qu’Alain Besançon a déjà soulevées dans Problèmes religieux contemporains (De Fallois, 2015) et qu’il reprendra ici.


Samedi 2 décembre 2017 : première séance du séminaire "LA FRANCE ENTRE AMNÉSIE ET RÉSILIENCE QUEL HÉRITAGE, QUELLE TRANSMISSION ?"
Robert Kopp : Culture et contre-culture

Depuis la célèbre exposition de 1990 au MoMa de New York intitulée, High and Low : Modern Art and Popular Culture, qui mettait en cause la traditionnelle hiérarchisation culturelle, les discussions autour des frontières entre culture érudite et culture populaire et/ou culture alternative, voire contre-culture, ne s’arrêtent plus. A regarder de plus près, il se pourrait que la contre-culture soit aussi ancienne que la culture même et que son premier représentant était Alcibiade. Par ailleurs, la contre-culture, aujourd’hui, finit généralement plus vite encore dans les musées que la culture traditionnelle. Elle est donc récupérée et par l’institution et par le marché, l’institution servant d’ailleurs de caution. C’est cette problématique que nous voudrions aborder à travers quelques exemples choisis.


Jeudi 23 novembre : Où va la Chine ?

- Quelle est l’emprise de la corruption au sein du pouvoir politique ?
- Peut-on parler d’un régime politique totalitaire ? Un changement est-il en vue après le 19ème congrès du parti communiste ?
- Comment cerner les ambitions chinoises en matière de politique extérieure ? Y-a-t-il une particularité des relations sino-françaises ?
Avec Claude Martin, diplomate, ancien ambassadeur de France en Chine et en Allemagne


Mercredi 8 novembre : La France au miroir de l’immigration

- Pourquoi avons-nous négligé l’intégration au moment même où elle était contrariée par le changement de nature de l’immigration ?
- En quoi notre rapport à l’immigration est-il révélateur de la crise interne de la nation française ?
- Quels chantiers de reconstruction pour le pays ?
Avec Stéphane Perrier, cadre dans l’industrie, ancien fonctionnaire parlementaire, vient de publier La France au miroir de l’immigration (Gallimard, collection Le Débat).


Jeudi 12 octobre : La querelle du djihadisme en France

Deux lectures diamétralement opposées du phénomène djihadiste s’affrontent depuis plusieurs années : celle qui met en avant la composante culturelle et religieuse dans l’idéologie de ces fous de Dieu, qui rêvent d’un nouveau califat, et dont les actions sont plus ou moins coordonnées et obéissent à une stratégie d’ensemble, et celle qui voit dans ces jeunes combattants des adolescents en rupture de ban, comparables aux brigades rouges italiennes ou à la bande à Baader, les causes seraient alors plus politiques et sociales que religieuses et culturelles.
Comment comprendre la coexistence de ces deux lectures d’un même phénomène ? Une question que Gilles Kepel a déjà posée dans Terreur dans l’Hexagone (Gallimard, 2015) et dans La Fracture (Gallimard, 2016). Il s’interrogera également sur l’ombre portée de la guerre d’Algérie planant de plus en plus sur le djihadisme.
Avec Gilles Kepel, professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) et membre de l’Institut universitaire de France, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain.


Mercredi 27 septembre : Le nouveau paysage politique français

- Qu’ont voulu exprimer les électeurs aux dernières élections présidentielle et législatives ?
- A quelles décompositions et recompositions des forces politiques assistons-nous ?
- Quel regard porter sur Emmanuel Macron et le macronisme à l’épreuve du pouvoir ?
Avec Jérôme Jaffré, politologue, directeur du centre d’études et de connaissance sur l’opinion publique (Cecop), chercheur associé au CEVIPOF (Sciences-Po).


Mercredi 29 mars : Comprendre la Vè République à la veille de l’élection présidentielle. Succès et difficultés actuelles du régime

Avec Philippe Raynaud, philosophe, professeur de philosophie politique à l’université de Paris-II Panthéon-Assas, à l’EHESS, au Centre Raymond Aron et à l’Institut d’études politiques de Paris, vient de publier L’esprit de la Vè République. L’histoire, le régime, le système, édit Perrin.



Jeudi 2 mars : Une génération fracturée

- La gauche s’est traditionnellement réclamée de la « jeunesse », qu’en est-il aujourd’hui ?
- Peut-on parler d’une « guerre latente » entre les générations nouvelles et les baby-boomers ?
- Quelles sont les nouvelles figures de la révolte de la jeunesse ? Peut-on parler d’une nouvelle génération conservatrice ?
Avec Alexandre Devecchio, responsable du Figarovox, auteur de Les nouveaux enfants du siècle. Djihadistes, identitaires, réacs. Enquête sur une génération fracturée (Les éditions du Cerf).


Samedi 25 février : Napoléon et De Gaulle, figures du sauveur et du héros

- Quels sont les points communs entre De Gaulle et Napoléon ?
- Quel héritage ?
- Quelle place des grands hommes dans le récit national ?
Avec Patrice Gueniffey, directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron. Il a notamment écrit Bonaparte (Gallimard) et a dirigé (avec Thierry Lentz) l’ouvrage collectif La Fin des Empires (Perrin). Vient de paraître : Napoléon et De gaulle, deux héros de notre temps (Perrin).


Jeudi 2 février : Langage journalistique et pouvoir des medias

- Peut-on parler d’une langue propre aux journalistes ? Quelles sont ses principales caractéristiques ?
- En quoi le discours des journalistes reflète-t-il les aspects imaginaires de notre société ?
- Les sources d’information alternatives sont-elles plus fiables que les médias de masse ?
Avec Ingrid Riocreux, agrégée, docteur de l’Université Paris-Sorbonne, qualifiée aux fonctions de Maître de Conférences en langue et littérature françaises, auteur de La Langue des médias. Destruction du langage et fabrication du consentement (Editions du Toucan, 2016).


Samedi 21 janvier : Trump, l’Amérique et le monde : quelle signification sociale-historique ?

- Quelles sont les raisons de la victoire de Donald Trump ?
- Quels changements dans la politique intérieur et extérieure des États-Unis ? Quel nouvel état du monde ?
- En quoi la victoire de Donald Trum participe-t-elle d’un mouvement de fond qui concerne les sociétés démocratiques européennes ?
Avec Philippe Raynaud, professeur de Science politique à l’université de Paris-II Panthéon-Assas, auteur notamment de Trois révolutions de la liberté : Angleterre, États-Unis, France (PUF). Son nouveau livre L’esprit de la cinquième République (Perrin) paraîtra en mars 2017.


Mercredi 11 janvier : Qui sont les assassins de l’école ?

- Comment a-t-on pu arriver à une situation où 20% de jeunes Français savent à peine lire ?
- Comment expliquer les aberrations pédagogiques ?
- Quelle responsabilité de la droite et de la gauche ?
Avec Carole Barjon, rédactrice en chef du service politique de L’Obs, vient de publier Mais qui sont les assassins de l’école ? (édit. Robert Laffont).


Les années précédentes

Les conférences 2016
Les conférences 2015
Les conférences 2014
Les conférences 2013
Les conférences 2012
Les conférences 2011
Les conférences 2010
Les conférences 2009
Les conférences 2007-2008
Les conférences 1989-2006

Documents

 

MP3 - 85.9 Mo, 0 x 0 pixels
 

[Haut de la page]     [Page précédente]