Repères
Raymond ARON - Capitulation collective et mauvaise conscience

« Une capitulation collective, même imposée par une minorité suppose une mauvaise conscience collective. »

Raymond ARON, « Explication sommaire de l’absurde », La Révolution introuvable, Fayard, 1968, p. 143.


[Haut de la page]     [Page précédente]