Repères
Philippe MURAY – Un monde où on se paye de mots

« Notre univers est rempli de mots ou de notions qui continuent à courir comme des poulets qui ont le cou coupé parce que les médiateurs ont besoin de faire croire que ce qu’ils ont assassiné continue à exister. Les débats c’est à “Ça se discute”, sur les plateaux de télé, qu’ils ont lieu, généralement entre adversaires de la drogue et ennemis des stupéfiants, entre adeptes du vélo et amateurs de bicyclettes. J’attends la grande disputation de l’avenir : entre usagers de la trottinette et utilisateurs de la patinette ; ou encore entre adeptes de la partouze et fanatiques de l’échangisme. Après la fin de l’Histoire, commence l’empire du Pléonasme. Plus les choses disparaissent, et plus, en guise de consolation, on active les mots. Et pour ceux qui s’écarteraient encore du droit chemin, qui divergeraient réellement, il y a une fois encore, des lois destinées à les faire taire. Le nouveau monde virtuel n’est pas du tout un monde pacifié, c’est un monde terriblement vertueux. »

Philippe MURAY, Exorcismes spirituels III, Les Belles Lettres 2002, p. 265-266.


[Haut de la page]     [Page précédente]