Repères
MONTAIGNE - La mesure d’un homme

« Ils veulent sortir d’eux-mêmes et échapper à l’homme : c’est folie ; au lieu de se transformer en anges, ils se transforment en bêtes, au lieu de se hausser, ils tombent. Ces dispositions hautaines m’effraient, comme les lieux élevés et inaccessibles [...].
Nous cherchons une autre condition pour ne pas comprendre l’usage de la nôtre, et sortons hors de nous, pour ne savoir comment cela se passe en nous.
Aussi il nous est bien utile de monter sur des échasses ! Sur des échasses il faut encore se servir de ses jambes pour marcher ! Et sur le plus grand trône du monde, nous ne sommes encore assis que sur notre derrière.
Les plus belles vies sont, pour moi, celles qui se conforment au modèle commun et humain, avec ordre, mais sans miracle et sans extravagance. »

MONTAIGNE, Les Essais, nouveaux classiques illustrés, Hachette, 1976 p. 133-135


[Haut de la page]     [Page précédente]