Repères
Jean CONILH - Le mystère de la rencontre

« Mystérieux est le lieu où se noue la rencontre. Ni le sentiment ni l’intelligence n’y suffisent. Il est des affinités qui naissent spontanément comme à fleur de peau et qui font plaisir, des échanges intellectuels qui marquent, l’idée plus que la personne, sans dépasser le stade du vis-à-vis. La rencontre est une ouverture sur l’autre et sur moi-même, un éclair sur ce fond d’opacité que nous sommes. Au total, ce que nous sommes au plus intime, comprend quelques idées venues du plus lointain, auxquelles nous essayons de rester fidèles, quelques grands livres et quelques événements majeurs, mais aussi et surtout, quelques personnes, présentes en nous malgré l’éloignement et la mort et qui ne sont pas nécessairement celles que nous avons le plus connues. »

Jean CONILH, La parole engagée. Parcours d’un demi-siècle,
Cahier de Politique Autrement, Juin 2001.


[Haut de la page]     [Page précédente]