Repères
Georges BERNANOS - L’optimisme est une fausse espérance

« L’optimisme est une fausse espérance à l’usage des lâches et des imbéciles. L’espérance est une vertu, virtus, une détermination héroïque de l’âme - la plus haute forme de l’espérance. »

Georges BERNANOS, La liberté pour quoi faire, 1953


[Haut de la page]     [Page précédente]