Repères
François FURET - Le théâtre déserté de la vie publique

« Le stock d’à peu près et d’idées courtes qui nous tient lieu de vie publique masque le grand remue-ménage qu’opère en profondeur la crise irrémédiable d’une vision de l’histoire où tout le monde avait ses habitudes, les uns pour en rappeler les échéances, les autres pour en combattre l’espèce de fatalité. De ce théâtre déserté devenu un paradis pour la politique pure, ramenée à la seule manipulation des hommes, on peut s’attendre à voir meubler la scène par des figures extravagantes, comme une droite orpheline du gaullisme ou nostalgique du parti communiste, un parti communiste reconverti dans les droits de l’homme, un parti socialiste nouveau catéchumène des vertus du marché, ou encore réfugié dans le souvenir de Jules Ferry. »

François FURET, "1789-1917 : Aller et Retour", Le Débat, n°57, novembre-décembre 1989


[Haut de la page]     [Page précédente]