Repères
Albert CAMUS - L’affreuse société intellectuelle

« J’essaie en tout cas, solitaire ou non, de faire mon métier, et si je le trouve parfois dur, c’est qu’il s’exerce principalement dans l’assez affreuse société intellectuelle où nous vivons, où l’on se fait un point d’honneur de la déloyauté, où le réflexe a remplacé la réflexion, où l’on pense à coups de slogans, comme le chien de Pavlov salivait à coups de cloche, et où la méchanceté essaie trop souvent de se faire passer pour l’intelligence. »
Albert Camus, Conférences et discours 1936-1958, Gallimard, Folio, p. 368


[Haut de la page]     [Page précédente]