Air du temps
Quel lien entre les générations ?


Envisagée sous l’angle social et historique, une génération se délimite par une mémoire collective faite de souvenirs, d’émotions et d’expériences partagés, liés à une période particulière de l’histoire. Aujourd’hui, beaucoup d’adultes se refusent à regarder en face une réalité dérangeante : une mémoire et un imaginaire passés semblent bien être devenus obsolètes. Dans les syndicats et les associations, la moyenne d’âge est élevée, la relève ne paraît pas assurée et la figure du « militant » n’est plus valorisante. La fin des grandes idéologies et des passions qui structuraient les grands combats du passé (nationalisme, socialisme, communisme, luttes de libération nationale...) s’est accompagnée de la montée d’un nouvel individualisme qu’il s’agit d’abord de comprendre. En dehors du discours nostalgique sur le « bon vieux temps » ou à l’inverse de la « démagogie jeunes », il importe de prendre conscience de l’écart de mentalité existant entre les générations et le défi que ce fossé représente pour le renouvellement du monde commun.
« Comment les nouvelles générations perçoivent-ils le monde qui leur est légué ? » telle est la question que Politique Autrement a abordée dans le cadre d’une réflexion globale sur la « transmission de l’héritage ». Sans prétendre répondre complètement à cette question, il nous a semblé important de demander directement à quatre jeunes d’horizons différents de nous faire part de la perception du monde qui leur a été transmise par les générations passées. Leurs textes (cf. A lire ci-dessous) répondent en toute liberté aux questions suivantes : « Quel héritage estiment-ils avoir reçu de leurs parents et de la société ? À quel(s) collectif(s) ont-ils le sentiment d’appartenir ? Comment conçoivent-ils la politique ? Comment envisagent-ils l’avenir ? »
Les jeunes que nous avons interrogés sont membres ou proches de Politique Autrement ; leur origine, leur situation sociale, leur âge... diffèrent. Nous ne prétendons pas dresser un constat exhaustif des situations diverses de la jeunesse (sur ce point, on peut consulter la bibliographie fournie lors du séminaire (Séminaire 2004-2005) Mais il s’agit de se confronter à une parole et à une expérience du monde qui, sous beaucoup d’aspects, déconcertent ceux qui sont restés enfermés dans leur univers mental, sans se soucier du fossé générationnel existant. Avant tout, l’écoute et le décentrement sont nécessaires.

Politique Autrement


A lire

Le refus de tout héritage comme héritage ?
Au moins, on aura été prévenus
L’héritage chrétien
Quel idéal collectif, pour quel changement du monde ?
Dépasser Mai 68, oui. L’effacer, non.
Lectures conseillées

[Haut de la page]     [Page précédente]